26 février 2021

Lyon : Les pompiers déposent les casques devant la préfecture pour dénoncer la hausse des agressions

Ce mercredi après-midi, plus de 200 pompiers ont manifestés à Lyon afin de dénoncer la hausse des agressions dont ils sont victimes.

La manifestation était organisée par le syndicat Sud SDMIS ce mercredi à Lyon suite à l’agression d’un des leurs à la hache dimanche matin. Au moins 300 pompiers étaient présents dans les rues Lyonnaises.

Dimanche, un pompier tentait de maîtriser un homme de 35 ans en état d’ivresse et armé d’une hache. La victime présentait une plaie au front de 10 cm. La nuit précédente, des sapeurs-pompiers ont été violemment pris à partie à Rillieux-la-Pape alors qu’ils intervenaient pour des voitures incendiées.

« Il y a une dizaine d’années, on prenait des œufs et des canettes, des choses qui étaient déjà condamnables, inexcusables, mais aujourd’hui la violence a tellement augmenté qu’on cherche vraiment à faire mal », a déclaré face à la presse l’adjudant Christophe Sarzier, évoquant dans le même temps des jets de « boules de pétanque ».

« On ne peut plus intervenir dans de telles conditions. Les effectifs de police ne sont pas assez nombreux (pour nous protéger) même s’ils font de leur mieux. Mais il faut surtout aujourd’hui des peines exemplaires », a-t-il ajouté, dénonçant des rappels à la loi ou encore des peines de travaux d’intérêt général (TIG).

Ce mercredi, les sapeurs-pompiers ont déposé symboliquement leur casque devant la préfecture pour dénoncer la hausse des agressions. En France, un pompier est agressé en moyenne une fois toutes les 3 heures